Repas équilibré : nos conseils avec la pyramide alimentaire

Les fruits et légumes frais permettent de réaliser un repas équilibré.

Faire des repas équilibrés avec la pyramide alimentaire

Nous ne pouvons pas parler d’équilibre alimentaire et de repas équilibré sans parler de la pyramide alimentaire. Voici ci-dessous une pyramide alimentaire parmi tant d’autre:

La pyramide alimentaire permet de faire des repas équilibrés

Une jolie pyramide mettant en avant les aliments indispensables à la vie et ceux dont on peut se passer. Je suppose que beaucoup d’entre vous ont déjà vu cette pyramide et ont déjà eu droit à une explication, mais comme on dit « mieux vaut deux fois qu’une !»

Les liquides

A la base de cet édifice nous avons donc l’élément indispensable à notre survit : l’eau. Peu importe la manière dont vous l’ingérez, en potage, sous forme de thé ou d’infusion ou de café ou bien tel quel. L’important est d’en apporter régulièrement au corps et ce tout au long de la journée. A vous de prendre en compte les signaux que vous envoie votre organisme qui vous réclame ce liquide vitale : la soif.

Les céréales

La deuxième pierre de cette construction est nommée « céréales et leurs dérivés » (avoine, riz, sarrasin, épeautre, blé, seigle, farine de blé…). En d’autres termes, ce que la plupart d’entre nous rangerait dans la catégorie des féculents (pomme de terre, banane, manioc, châtaigne,…). Et il n’aurait pas vraiment tort. Après tout, ce qu’il faut retenir de cette catégorie est sa richesse en amidon. C’est le responsable des fameux glucides complexes que nous entendons un peu partout. En bref, ils sont indispensables pour nous apporter de l’énergie sur le long terme. Et que ce soit les céréales ou les féculents, ils nous en apportent tous les deux de manière significative.

Les fruits et légumes

Après les céréales, nous passons aux fruits et légumes. Ce sont les principaux acteurs dans l’apport des vitamines, des minéraux mais également en eau. Hélas, la consommation de végétaux par la population française actuelle n’est pas encore suffisante  pour répondre à nos besoins. Bien qu’elle ne cesse d’augmenter. Et il ne faut pas oublier que les vitamines sont des molécules très fragiles. Elles se désagrègent très facilement à la chaleur. Il est donc recommandé de consommer un végétal cru lors des repas pour éviter cette perte en vitamine.

Les produits laitiers

Ensuite, nous avons les produits laitiers et le fromage, la meilleure source de calcium que l’on puisse trouver actuellement. Le calcium présent dans ces produits est certes très élevé mais est surtout très bien absorbé et utilisé par notre organisme. Sans oublier les protéines animales qui sont indispensables pour maintenir notre masse musculaire.

La viande et le poisson

Parlons maintenant de muscle ! Je veux bien sur parler de la viande et du poisson. Les aliments que tout le monde connait comme apportant le plus de protéines dites « de bonne qualité », avec l’œuf bien évidement.  En effet, les protéines d’origine animal sont beaucoup mieux utilisés que celle des végétaux. De plus, les protéines animales ont l’avantage d’apporter tous les acides aminés essentiels dont le corps a besoin. Ce qui n’est pas le cas des végétaux. Car il doivent, le plus souvent, être couplés à un autre aliment. Et cela afin de permettre un apport qualitatif suffisant.

Les matières grasses

Nous arrivons presque au sommet de la pyramide avec la catégorie des matières grasses. Rien que le nom de ce groupe fait résonner la sonnette d’alarme interne d’un bon nombre d’entre nous : « l’un des groupes dont il faut se méfier ». Oui, en effet, il faut faire attention à ce groupe, aussi bien qualitativement que quantitativement. Et oui, diminuer les matières grasses sans faire attention au type de graisse que l’on réduit peut entrainer de graves problèmes par la suite. Il sera donc conseillé de diminuer les aliments apportant des acide gras saturé et Trans, c’est-à-dire, la plupart des matières grasse animales : beurre, crème fraîche, suif,…Il est en revanche conseillé de manger des graisses végétales apportant les fameux omégas (3, 6 et 9). Toutes les huiles végétales apportent un ou plusieurs omégas, les margarines également sans oublier nos poissons gras devenu les références lorsque l’on parle d’oméga 3.

En bref, les matières grasses à réduire, certes, mais de manière réfléchie.

Les produits sucrés

Et enfin, le sommet de la pyramide : les produits sucrés. Les produits sucrés ont aussi leur place dans la pyramide ? Les produits sucrés sont des aliments que l’on qualifie « d’aliment plaisir ». Comme son nom l’indique, ces aliments ne sont pas indispensables à l’organisme au sens propre mais plus à notre moral. Il ne faut donc pas en abuser mais pas les interdire complètement.

Un repas équilibré

Nous avons donc fini avec cette pyramide nous donnant les bases de l’alimentation et d’un repas équilibré. Cela nous permet déjà de faire un premier choix dans notre alimentation.

La question suivante est comment les répartir pour faire un repas équilibré ? Un repas équilibré a toujours à peu près la même structure :

  • Une assiette composée d’un quart de féculents, d’un quart de protéines et le reste de légume
  • Un produit laitier
  • Et pour finir un fruit

Surtout, Il ne faut pas oublier de prendre une crudité. Soit avec un fruit cru, soit en instaurant une entrée de légume cru.

Maintenant, vous avez tous les éléments de base pour pouvoir équilibrer votre repas. Il ne reste plus qu’à essayer de les mettre en pratique.

Evidemment, il ne faut pas oublier de combiner cette alimentation à une activité physique régulière afin de rester en forme et en bonne santé.

Ceci est la photo de présentation du bilan gratuit minceur de MethodCO.
PARTAGER