Sleeve endoscopique, pose procédure et ballon gastrique : nous comparons les méthodes

photo d'une femme sur une balance voulant perdre du poids.

Nous comparons les méthodes de perte de poids dans cet article : ballon gastrique, sleeve endoscopique, pose procédure.

Les techniques

Une revue scientifique de la littérature par l’American Gastroenterological Association CPU (Clinical Practice Update)* a confirmé l’efficacité des techniques non chirurgicales d’aide à la perte de poids : ballon gastrique, sleeve gastroplastie endoscopique et Pose procedure.

  1. Le ballon Orbera (ballon rempli avec du liquide ) permet de perdre 13 ,2 % de son poids en 6 mois.
    Par exemple, si je pèse 90 kg, je peux perdre 12 kg en 6 mois.
  2. Le ballon Spatz (ballon rempli avec du liquide) de perdre 14 % de son poids permet en 6 mois et 20 % en 1 an.
    Par exemple, sI je pèse 90 kg, je peux perdre 12,6 kg en 6 mois et 18 kg en 1 an.
  3. Le ballon Elipse (ballon injérable rempli de liquide) permet de perdre 10 % de son poids à 4 mois.
    Par exemple, si je pèse 90 kg, je peux perd 10 kg en 4 mois
  4. La gastroplastie endoscopique permet de perdre 16,8 % de son poids à 6 mois et 19,8 % à 18 mois.
    Par exemple, si je pèse 90 kg, je peux perdre 15, kg à 6 mois et 18 kg en 1 an.
  5. La pose procedure permet de perdre 13,8 % de son poids en 1 an.
    Par exemple, pour 90 kg, je peux perdre 12,5 kg en 1 an.

Ces résultats sont bien sur corrélés à la prise en charge nutritonnelle pour modifier son comportement alimentaire et au coaching pour reprendre une activité physique.

En conclusion

Les techniques non chirurgicales d’aide à la perte de poids sont efficace pour traiter l’obésité et les complications métaboliques (diabète, hypertension, hypertriglycéridémie, hypercholestérolémie, coronaropathie), l’apnée du sommeil, l’arthrose. Elles améliorent le pronostic des interventions orthopédiques du dos et du membre inférieur des patients en surpoids. Elles contribuent à prévenir le risque de cancer qui est augmenté chez les personnes en obésité.
Et surtout, elles sont moins invasives que les techniques chirurgicales et sont proposées aux personnes ayant un IMC entre 30 et 40.
Finalement, il est nécessaire de rappeller que ces méthodes s’intègrent dans une prise en charge globale afin de modifier son comportement alimentaire et reprendre une activité physique adaptée afin de perdre du poids de façon durable.

*Clinical Practice Update : expert review on endoscopic bariatric therapies/ Barham K. Abu Dayyeh, Steven Edmundowicz, chirs C, Thompson. Gastroenterology. March 2017, volume 152, Issue 4, p 716-729

PARTAGER