Maigrir du ventre : et si votre ventre était dû au ballonnement?

Si vous avez du ventre, cela peut être du à un amas de graisse trop important, mais les ballonnements peuvent également avoir un impact sur votre silhouette.

Les ballonnements se manifestent par le gonflement du ventre suite à l’accumulation de gaz dans l’intestin ou l’estomac. Ce gaz provient majoritairement de la fermentation de certains aliments (féculents, légumes secs…) mais aussi de l’air avalé, en mangeant ou en mâchant un chewing-gum. Il peut provenir aussi de gaz enfermés dans certains aliments (soda, bière) et qui se libèrent dans l’estomac.

Ce gaz peut s’évacuer involontairement par des rots ou des flatulences. Les ballonnements sont gênants et peuvent durer quelques heures après un repas. En général ils sont anodins. S’ils sont fréquents, ils peuvent être le signe d’un syndrome du côlon irritable.

Les symptômes des ballonnement sont un gonflement du ventre, des douleurs abdominales, des flatulences ou des rots.

Il existe des solutions pour remédier au ballonnements :

  • Les fibres sont de manière générale, très bonnes pour la santé et il est conseillé d’en consommer tout au long de l’année. Il existe deux classes de fibres : les solubles et les insolubles. Ce sont les fibres insolubles qui, si elles ne sont pas consommées à l’excès, permettent de stimuler le transit intestinal et de limiter la constipation, qui s’accompagne souvent de ballonnements. Les fibres insolubles se trouvent dans les céréales complètes, le son de blé, les amandes, les noix, les fruits et légumes ou les graines de lin, par exemples.
  • Le Fenouil est très efficace pour lutter contre les troubles digestifs. Il doit être consommé de préférence entre les repas, au choix :
    • Sous forme de graines : 1 à 2 g de fenouil, 3 fois par jour.
    • En infusion : 1 à 3 g de graines séchées infusées dans de l’eau bouillante pendant 5 à 10 minutes, 3 fois par jour.
    • En teinture : 5 à 15 ml 3 fois par jour.
    • Sous forme d’huile essentielle : 0,1 à 0,6 ml par jour.
  • Certains aliments sont directement responsables des ballonnements. Les gommes à mâcher et les boissons gazeuses en font partie. Les ballonnements sont liés à une accumulation d’air ou de gaz dans les intestins, provoquant un gonflement. Les boissons gazeuses libèrent du gaz dans le tube digestif et contribuent à cette sensation de ballonnements. Les chewing-gums sont également à éviter car ils font fonctionner l’appareil digestif « à vide ».  L’air s’accumule ainsi dans le tube digestif, ce qui fait survenir des ballonnements.
  • Le charbon végétal, ou charbon actif, est une poudre noire obtenue par la calcination à haute température du bois, de coques de noix de coco ou de noyaux d’olives. Cette carbonisation a pour but de purifier la matière végétale et d’augmenter sa porosité,  ces pores ayant la faculté de contenir des gaz. Le charbon végétal possède donc de nombreuses vertus thérapeutiques sur le système digestif. Il peut, entre autres, absorber jusqu’à 100 fois son volume en gaz, et éliminer ainsi les gaz dus aux fermentations afin de soulager les ballonnements.
  • Il est important de prendre au moins 20 minutes pour manger. Manger trop vite et ne pas mâcher suffisamment aura tendance à provoquer des maux de ventre et des ballonnements. Mastiquer convenablement les aliments facilite le travail de digestion et limite ainsi le risque d’aérophagie (= ingestion d’air dans l’estomac et dans l’œsophage).

Essayez également de réduire votre niveau de stress car en cas de nervosité on a tendance à manger plus vite ce qui rend la digestion plus difficile et le risque d’être ballonné plus grand.

  • Les ballonnements peuvent être causés par des intolérances à certains aliments et notamment au FODMAP (= les aliments dits fermentables, les oligosaccharides (fructanes), les disaccharides (lactose), les monosaccharides (fructose) et les polyols). Si vous souffrez de ballonnements chroniques, il est conseillé de réduire pendant un mois ces classes d’aliments et de les réintroduire progressivement afin d’identifier lesquelles peuvent être à l’origine des ballonnements.
  • Et enfin limiter les aliments pouvant fermenter, certains aliments contenant une quantité importante de glucides, comme les polysaccharides ou les oligosaccharides, peuvent provoquer des symptômes semblables à ceux de l’intestin irritable, et notamment des ballonnements et une production de gaz, causés par la fermentation de ces glucides. Si vous avez identifié que ces aliments sont responsables de vos ballonnements, il est conseillé d’éviter entre autres, le brocoli, le chou, le navet, le chou de Bruxelles, le chou-fleur, les lentilles, les pois et les haricots secs.

PARTAGER