Coupe-faim : comment ça marche et sont-ils dangereux ?

Coupe-faim : comment ça marche et pourquoi est-ce dangereux.

Les coupe-faim sont les compléments alimentaires les plus utilisés pour la perte de poids. Ils agissent directement sur la partie du cerveau qui contrôle l’appétit.

Ceci de 2 façons :

  1. Réduction de l’appétit, qui donne la sensation de ne pas avoir faim
  2. Augmentation de la satiété, qui donne l’impression d’être plein.

Ces effets sont obtenus par l’action sur certains neurotansmetteurs qui contrôle l’appétit et la satiété.

Les différents coupe-faim, et leurs dangers

  • On trouve les coupe-faim qui imitent l’action de la noradrenaline. Les compléments anorectic qui imitent l’effet de la noradrenaline dans le système nerveux central agissent comme des stimulants. Ils stimulent le système nerveux central (nerfs et cerveaux), ce qui augmente la pression sanguine et fait baisser l’appétit.
  • Ceux qui imitent l’action de la serotonine : Ils agissent en augmentant la libération de serotonine. La serotonine joue un role determinant dans plusieurs fonctions cérébrales comme l’humeur, la mémoire, le sommeil, la perception de la douleur, le désir sexuel et l’appétit.
  • Les coupe-faim ayant une action mixte norepinephrine-serotonine : Ils agissent dans la zone du cerveau qui signale la satiété. ils disent simplement au cerveau que l’on est rassasié. La satiété est notre signal pour arrêter de manger, et ce signal signifie que nous nous sentons satisfait avec moins de nourriture.
  • Et enfin, il existe aussi les coupe-faim qui agissent sur le système endocannabinoid. Il s’agit de coupe-faim récents, qui agissent sur le système canabinoidien. Le système canabinoidien occupe plusieurs fonctions dans le corps et contribuent à l’humeur, au contrôle de l’appétit et au poids.
  • Comme pour le bruleur de graisse, la prise de compléments coupe-faim n’est pas sans risques. Certaines familles de coupe-faim comme les diurétiques, extraits thyroïdiens et amphétamines sont à l’origine des risques d’hypertension artérielle pulmonaire, mais ils peuvent également entraîner des maladies graves et souvent mortelles.
  • Il existe aussi des alternatives naturelles au coupe-faim. Par exemple, un verre d’eau peut apporter une sensation de satiété et éviter les grignotages. La pomme peut également constituer un coupe-faim efficace. En effet, elle est faible en calories mais le fait de mastiquer pendant un certain laps de temps entraîne la sensation de satiété.
PARTAGER