Sleeve, bypass : le bilan avant la chirurgie bariatrique en 6 points

Pour votre chirurgien, l’objectif est d’augmenter le succès de la chirurgie (sleeve gastrectomie ou bypass gastrique) et surtout de diminuer au maximum les risques durant l’opération et après l’opération.

Afin de diminuer au maximum le risque avant l’opération, le chirurgien et son équipe doivent alors s’assurer de connaitre et de contrôler tous les problèmes de santé que vous pouvez avoir avant l’intervention chirurgicale. Nous vous avons donné une liste succincte qui regroupe les points importants qui sont examinés :

  1. La préparation psychologique

    Un avis psychologique est nécessaire avant d’envisager une chirurgie de l’obésité. L’opération gastrique est en effet une épreuve physique et psychologique très forte (demandez autour de vous !). Si de surcroit vous êtes fragiles, les mécanismes pour compenser les manques ( de toute nature !) seront modifiés. Il existe en effet un risque important de souffrance psychologique avec cette opération.

  2. Le diabète

    L’équipe médicale s’intéresse au contrôle glycémique avant l’opération gastrique. Celui-ci doit être satisfaisant. Vous devez donc avoir un taux d’ HbA1c inférieur à 8,5 % avant d’envisager l’intervention. Celle-ci vous sera refusée sinon. Demandez donc à votre médecin traitant de revoir votre traitement si ce n’est pas le cas 😉

  3. L’hypertension

    Une tension artérielle doit être inférieure à 140/90 mmHg. Votre traitement sera donc adapté en fonction.

  4. Le tabac

    Il vous sera très fortement conseillé d’arrêter de fumer 6 semaines avant l’intervention chirurgicale. N’hésitez pas à en profiter pour arrêter tout court 🙂

  5. L’apnée du sommeil

    Si c’est votre cas, et que vous avez besoin d’une ventilation spontanée en pression positive continue, il est important que celle-ci ait débuté au moins 1 mois avant l’opération.

  6. La contraception

    Si c’est votre cas, vous devez parler de votre projet d’opération chirurgicale à votre gynécologue. Il ou elle vous recommandera surement d’utiliser une contraception non-orale. Attention cependant, le sterilet ou les pillules dites « micro-dosées » ne sont pas du tout efficaces après une chirurgie de l’obésité ! Si vous êtes enceintes, il vous faudra attendre pour réaliser l’opération. De plus, votre fertilité a beaucoup de chance d’être beaucoup plus importante lorsque vous aurez perdu du poids après l’opération. Vous aurez donc le temps de le faire quelques mois après l’intervention 🙂

PARTAGER