Bypass gastrique : les 4 étapes diététiques après l’opération

Photo avant après l'opération de bypass gastrique.
  1. Bypass gastrique : présentation

Le bypass gastrique consiste à reduire le volume de l’estomac et à modifier le circuit de l’alimentation. On va donc associé une diminution du volume gastrique et une malabsorption pour entrainer une perte de poids progressive et importante.

  1. Une semaine avant l’opération de bypass gastrique

Une semaine avant l’opération de bypass gastrique, il est possible que l’on vous demande de faire un régime pauvre en graisse plus connu sous le nom de régime yaourt afin de diminuer la taille du foie et ainsi faciliter le travail du chirurgien. Ce régime n’est pas obligatoire et ne doit être effectué que si votre chirurgien vous le demande !

Comme son nom l’indique, se régime consiste à se nourrir uniquement de yaourt ou de fromage blanc nature à 0% de matière grasse et sans sucre ajouté pendant une semaine (peut varier selon le métabolisme de chacun). Pensait à changer les parfums et la texture des yaourts pour éviter la monotonie et le rendre plus facile à suivre. Il vous faudra également boire entre 1.5 à 2L d’eau par jour mais en dehors des repas. Une activité physique de 30 minutes par jour permettra d’optimiser le régime. Evidemment, le grignotage est interdit et il est conseillé d’avoir des repas à heure fixe.

  1. Suite à un bypass gastrique

Une fois l’opération effectuer, vous ne pourrais pas manger avant que votre chirurgien ne vous le permette. Après les tests de contrôle effectués et la permission de votre chirurgien à la reprise alimentaire, un régime à vie se met en place. Pour que tout ce passe au mieux, nous vous proposons de l’amener grâce à la règle des 3 fois 5 jours qui se découpera en 4 étapes allant d’une alimentation liquide jusqu’à une alimentation normale.

1er étape : la phase liquide

Après le premier jour post opératoire, où vous ne pourrez boire qu’un verre d’eau, il ne vous sera permit que de boire des boissons pendant 5 jours. Cette étape est là pour permettre à votre tube digestif de récupérer de votre opération. Il faudra donc se mettre à la cuisine pour se préparé ses propre bouillons, son thé, sa tisane ou juste chercher un grand verre d’eau. Il sera en revanche déconseillé de boire du jus de fruit, du café, du lait et toutes autres boissons sucrées et/ou  gazeuses.

2ème étape : la phase semi-liquide

Cette deuxième  étape est là pour permettre à votre tube digestif de se réhabituer à faire son travail. C’est pourquoi, la reprise alimentaire commencera tout en douceur par une alimentation semi-liquide, sans sucre et fractionnée durant les 5 jours suivant la phase liquide. Cette texture ressemble à celle d’un fromage blanc. Le but de cette phase est d’épaissir progressivement son alimentation pour arriver à une texture proche du mixé vers le 5ème jour.

Il vous sera donc permit de manger :

  • Les légumes (sauf poireaux, les blettes, le céleri branche, les endives, les asperges qui sont difficile à mixé correctement et risque de mal se digérer) et pomme de terre préparé en purée liquide ou en potage.
  • Il faudra ajouter un aliment protéique sous forme de viande mouliné (sauf agneau et mouton). Pour cela, le Jambon, les œufs cru mixé et le poisson (sauf pannée) sont très pratique et se mouline très bien.

A se mélange, pensé à ajouter une petite cuillère à café de matière grasse (beurre, huile ou crème fraiche) pour apporter de l’énergie à votre corps encore fatigué de l’opération.

  • Les produits laitiers allégés non sucrés seront rendu liquide durant le premier jour avec un peu de lait (ou de l’eau pour les intolérant au lactose) puis pourront être mangé tel quel ensuite.
  • Les fruits seront uniquement sous forme de compotes et non sucrées.
  • Il vous sera de nouveau possible de boire du jus de fruits, du café et du lait

3ème étape : texture mixée

Une fois les 10 premiers jours passés, votre alimentation évoluera vers une texture mixée, sans sucre et fractionné soit une texture de purée sans morceau sur 5 jours.

Il vous est maintenant possible de manger tous les aliments à condition de pouvoir les mixer. Il est conseillé de garder cette alimentation mixée et de mouliner la viande pendant un mois.

Durant ce premiers mois, certains aliments seront donc déconseillés :

  • Le pain, les biscottes, les céréales : pâtes, riz, semoule, maïs…viennoiseries
  • les boissons sucrées, les boissons gazeuses

4ème étape : texture normale

Une fois ce premier mois terminé, vous pourrez reprendre une alimentation à texture normale puis manger de tout sans aucune apparition de désagrément digestif. Cependant, certaine règle à suivre sont nécessaire pour éviter toute complication et reprise de poids:

  • Prendre son temps et mastiquer soigneusement les aliments (10 fois chaque bouchée)
  • Diminuer le volume de vos repas. S’arrêter dès les 1ers tiraillements
  • Arrêter le fractionnement et repartir sa journée sur 3 repas (petit déjeuner, déjeuner, diner) et éventuellement 1 à 2 collation
  • Boire en dehors des repas et tout au long de la journée
  • Respecter l’équilibre alimentaire sur la journée et non plus sur le repas
  • Prendre un aliment apportant des protéines à chaque repas (même au petit déjeuner)
  • Eviter les aliments très chauds, très froids, très épicés ou très sucrés surtout à jeun
  • Faites du sport ! ce n’est pas parce que vous avez perdu beaucoup que l’activité physique doit être laissée de côté. Evidemment, il faudra commencer par une activité douce au départ pour éviter les complications dues à la chirurgie.
  1. Astuce suite à un bypass gastrique

Pour éviter tout désagrément après un bypass, voilà quelques conseils pour choisir une alimentation facile à digérer :

EVITER

  • La cuisine riche en matière grasses : viande en sauce, friture, mayonnaise, sauce béarnaise…
  • La charcuterie (sauf jambon blanc) en grande quantité
  • Les viandes fumées ou faisandées, poissons fumées
  • Les légumes secs : lentilles, poids cassés, haricot blancs, flageolets…
  • Certain légume fibreux : choux, petit pois, salsifis, verts de poreaux, champignons, artichauts, radis, concombre
  • Pâtisserie au beurre, crème au beurre, chantilly
  • Pain et céréale complètes
  • Les épices (poivre, piment, harissa…) et les condiments (cornichons…)

 « Éviter » ne veut pas dire interdire

Il ne faut pas hésiter à tester ses aliments, car la tolérance alimentaire varie selon chacun. Vous pouvez tester par exemple un seul aliment à la fois, en petite quantité. Il ne faut ainsi pas hésiter à renouveler les essais à quelques jours d’intervalle.

Il est cependant définitivement déconseillé de :

  • Consommer des boissons gazeuses (va dilater la poche gastrique et donc augmenter le volume de votre nouvel estomac)
  • Mâcher du chewing-gum et boire à la paille
  • Boire de l’alcool surtout à jeun
  • Consommer des aliments très sucrés à distance des repas

En cas de malaise après le repas : Dumping syndrome

  • Supprimer le sucre et les produits sucrés (laitage, compotes, desserts, glaces…)
  • Fractionner vos repas en 2 prises