Le syndrome métabolique : tout savoir en 5 points

Syndrome métabolique : photo d'une femme qui veut savoir ce que c'est

Le syndrome métabolique affecte un grand nombre de personnes dans le monde, et il comporte certains risques pour la santé qu’il faut connaître.

En quoi consiste le syndrome métabolique ?

Aussi appelé « syndrome X », il s’agit plus de la combinaison de certains signes physiologiques que d’une maladie comme telle. On le reconnaît souvent par les indices suivants :

  • Une augmentation de la pression artérielle ;
  • Un taux de sucre sanguin élevé ;
  • Du surpoids ou de l’obésité ;
  • Un faible taux de « bon » cholestérol (HDL)
  • Un taux élevé de triglycérides (type de gras présent dans le sang).

Quelles en sont les causes et les complications ?

Ce syndrome se développe lorsque l’organisme résiste à l’insuline, car cela fait augmenter le taux de sucre sanguin et incite le pancréas à secréter encore plus d’insuline. Selon les chercheurs, la cause de ce dérèglement métabolique pourrait, en partie, s’avérer héréditaire. Une alimentation inappropriée ainsi qu’un manque d’exercice physique régulier peuvent aussi y contribuer. Même si le taux de sucre sanguin n’est pas assez élevé pour causer du diabète, il fait augmenter les risques de développer d’autres problèmes médicaux graves tels qu’une maladie cardiaque ou un accident vasculaire cérébral.

Comment le diagnostiquer ?

Pour diagnostiquer cette affection, votre médecin devra vous poser des questions sur vos antécédents médicaux et vous faire passer un examen physique complet incluant des analyses sanguines. Il observera particulièrement les indices suivants :

  • La présence de surpoids ou d’obésité (tour de taille supérieur à 102 cm pour les
    hommes et supérieur à 89 cm pour les femmes) ;
  • Une pression artérielle élevée (supérieure à 130/85 mmHg) ;
  • Un taux de triglycérides supérieur à 1,7 mmol/L ;
  • Un faible taux de « bon » cholestérol (HDL) (inférieur à 1,03 mmol/L pour les
    hommes et à 1,29 mmol/L pour les femmes) ;
  • Une glycémie à jeun (taux de glucose sanguin) plus élevée que 5,6 mmol/L ;
  • Des antécédents familiaux comme le Diabète 2 et les ovaires
    polykystiques.

Quels sont les traitements et gestes pour le prévoir ?

Votre médecin commencera par vous suggérer d’adopter une alimentation saine et la pratique d’exercices d’environ 150 minutes par semaine. Si nécessaire, il vous recommandera un régime alimentaire particulier pour vous aider à perdre du poids et obtenir un taux normal de cholestérol, de sucre sanguin et de triglycérides. Si ces changements apportés à votre mode de vie n’arrivent pas à réduire suffisamment les risques de développer ce syndrome, il devra vous prescrire l’un ou plusieurs des médicaments suivants :

• Des médicaments visant à vous faire perdre du poids, comme l’Orlistat ;
• Des sensibilisants à l’insuline pour aider à réguler votre taux de sucre sanguin
tels que Metformine et de la Rosiglitazone ;
• De l’acide acétylsalicylique (AAS) pour réduire le risque de maladie cardiaque ;
• Des médicaments pour abaisser la pression artérielle ;
• Des médicaments pour réduire le mauvais cholestérol (LDL) et augmenter le bon
(HDL)

En adoptant un mode de vie sain et en consultant votre médecin pour des examens de santé réguliers, celui-ci pourra surveiller adéquatement votre poids, vos taux de glucose et de cholestérol, votre pression artérielle ainsi que votre état physiologique général ; et ainsi vous éviter de développer le syndrome métabolique.

Ceci est la photo de présentation du bilan gratuit minceur de MethodCO.
PARTAGER