Diabète de type 2 : les 6 recommandations de l’OMS

Photo d'une prise de sang lié au diabète.

Diabète de type 2 : les 6 recommandations de l’OMS

Le diabète de type 2 résulte d’une interaction entre facteurs génétiques et environnementaux dont le rôle est particulièrement important.

Tout d’abord, le surpoids et l’obésité sont un risque accru de diabète de type 2, surtout en présence d’excès d’adiposité abdominale. Cette adiposité abdominale, qui est traduite par le rapport tour de taille/tour de hanche, est un déterminant plus marquant que l’IMC concernant les risques de diabète de type 2. Et c’est surtout un déterminant quant à l’insulino-resistance.

Puis, plusieurs facteurs peuvent réduire le risque, notamment l’activité physique qui agirait sur la sensibilité à l’insuline. La consommation plus élevée d’acides gras insaturés d’origine végétale réduirait le risque de diabète de type 2, abaisserait la glycémie et réduirait les pics d’hyperglycémie. Toutefois, si l’apport lipidique total est élevé, modifier la nature des acides gras n’aura aucun effet.

Finalement, pour réduire le risque de développer un diabète de type 2, un certain nombre de recommandations ont été établies :

  1. Prévenir et traiter l’excès de poids.
  2. Maintenir un IMC optimal de 21-23 et éviter la prise de poids à l’âge adulte.
  3. Si une modification de la tolérance au glucose est observée en cas d’excès de poids, il est nécessaire de perdre du poids.
  4. Pratiquer une activité d’endurance au moins une heure par jour presque tous les jours.
  5. Respecter les recommandations préconisées en lipides.
  6. Favoriser l’apport en fibres par les céréales complètes, les légumineuses, les fruits et légumes. L’apport doit être de 20-30g par jour.

 

Ceci est la photo de présentation du bilan gratuit minceur de MethodCO.
PARTAGER