Maladies cardiovasculaires : les 5 recommandations

Mangez des fruits est recommandé pour diminuer les risques de maladies cardiovasculaires

Les 5 recommandations de l’OMS

D’après l’organisation mondiale de la santé, plusieurs facteurs permettent d’affirmer que le risque de maladies cardiovasculaires est réduit :

  1. La consommation de fruits et légumes
  2. La pratique d’une activité physique
  3. La consommation de poisson et d’huile de poisson, riches en EPA et DHA, AG essentiels
  4. La présence d’aliments riches en acide linoléique et potassium dans son alimentation
  5. la consommation régulière de noix, de soja

 

Les autres facteurs à surveiller

Cependant, d’autres facteurs, contribueraient à accroître le risque de maladies cardiovasculaires :

  • Un apport élevé en acides palmitique, myristique (AG saturés) et d’AG Trans
  • Une consommation élevée de sodium
  • Le surpoids
  • Une forte consommation d’alcool
  • Un taux élevé de cholestérol

Une tension artérielle élevée est un risque accru de cardiopathie coronarienne et d’AVC. Parmis les nombreux facteurs de risque d’hypertension artérielle, le principal et le plus étudié est le sodium.

L’apport lipidique a une forte influence sur le risque de MCV en ayant un impact sur les lipides, la thrombose, la tension et la fonction artérielles, l’arythmie et les inflammations.

Le cholestérol et les maladies cardiovasculaires

Les AG saturés favorisent l’augmentation du taux de cholestérol, notamment les acides myristique et palmitique ayant le plus d’effet et étant très présents dans une alimentation riche en produits laitiers et en viande. Toutefois, une étude a démontré que le remplacement d’AG saturés et trans par des huiles végétales riches en AG polyinsaturés, diminuerait le risque de cardiopathie coronarienne.

Il existe plusieurs sources d’acides gras insaturés :

  • L’acide oléique se retrouve dans l’huile d’olive, de noix et de navette.
  • Les ω3 comme l’EPA et le DHA, sont présents dans les poissons gras.
  • L’acide α-linolénique se trouve dans les aliments d’origine végétale.

Les AGPI ont des effets divers, notamment sur la tension artérielle, les fonctions cardiaque, artérielle, endothéliale, la réactivité vasculaire. Ce sont également des antiagrégants plaquettaires et de puissants anti-inflammatoires.

Le cholestérol a deux origines : exogène par l’alimentation et endogène. Les produits laitiers et la viande sont les principales sources de cholestérol. Les stérols contenus dans les aliments d’origine végétale réduisent le cholestérol sérique en inhibant l’absorption du cholestérol.

Les fibres sont un mélange de fibres solubles et de fibres insolubles. La plupart des fibres réduisent le taux de cholestérol plasmatique. En effet, plusieurs études ont montré qu’une alimentation riche en fibres et en céréales complètes abaisse le risque de cardiopathie coronarienne.

Il a été démontré qu’un apport élevé en folates et la vit B6 protège des cardiopathies coronariennes.

Les fruits et légumes influencent la santé cardiovasculaire grâce à une grande variétés de phytonutriments, de potasse et de fibres. Un apport quotidien suffisant réduit les risques de cardiopathie coronarienne, d’AVC et d’hypertension artérielle.

 

Ceci est la photo de présentation du bilan gratuit minceur de MethodCO.
PARTAGER