Les 9 gestes à avoir lorsque l’on a une fringale

Nos conseils permettent d'éviter d'avoir des fringales

Qu’est ce qu’une fringale ?

Une fringale ne doit pas être confondu avec le grignotage qui, pour certains n’est pas toujours facile à dissocier.

La fringale se définit comme une sensation de faim subite et impérieuse qui entraîne une irrépressible envie de manger. Sur le plan physiologique, elle correspond à une hypoglycémie, c’est-à-dire à la chute du taux de sucre dans le sang. Il existe un vrai besoin physiologique derrière cette envie. La sensation de fringale provoque la nécessité de rechercher immédiatement de la nourriture. C’est un phénomène-réflexe.

Cependant,  les fringales peuvent parfois révéler un besoin psychologique.

C’est bien là que se situe la différence entre fringale et grignotage. Le grignotage se caractérise par une envie de manger un ou des aliments particuliers mais, il n’y a pas forcément de sensation de faim. Du coup, les « grignoteurs » ont tendance à ne pas faire attention aux quantités ingérées (aucun signal ne leur indiquant qu’il faut manger ou s’arrêter).

Que faire en cas de fringale ? Les 3 règles :

La fringale est le plus souvent due à une mauvaise répartition de l’alimentation durant la journée et non à un mauvais comportement alimentaire. De nombreuses causes peuvent entraîner une fringale, mais le plus souvent il s’agit d’une fringale survenant  chez les personnes adeptes du petit-déjeuner ou du déjeuner léger. Pour l’éviter il suffit :

  1. D’éviter de ne manger que des sucres simples, c’est-à-dire, se contenter du café sucré ou du thé sucré le matin
  2. De manger des féculents: biscotte, pain,…
  3. De faire un goûter vers 16h-17h si les repas sont très espacés.

En suivant ces trois règles, les fringales devraient disparaître. Si elles  persistent, quelques conseils :

  1. Manger des protéines. Elles induisent très vite une sensation de satiété. N’hésitez pas à avoir recours aux produits laitiers, aux œufs durs, au jambon blanc (sans la couenne) …
  2. Penser à ajouter certains aliments à vos repas principaux :
    • Des crudités ou une salade servies nature ou avec du jus de citron
    • Des légumes verts cuits: ces légumes sont très peu sucrés et sont très riches en cellulose (fibre), ce qui accélérera la sensation de satiété.
  3. Préférez le pain complet, au son, au seigle ou aux céréales plutôt que du pain blanc
  4. Si vous savez que vous ne résisterez pas au grignotage, prévoyez à l’avance un plateau de crudités: bâtonnets de carotte, chou-fleur cru, émincés de poivron, radis, tomates cerise…à « grignoter »
  5. Ne sauter jamais un repas: une trop grande attente entre deux repas entraîne souvent grignotage et fringale.
  6. Selon l’heure de la fringale, varier son apport alimentaire
    • Si elle se manifeste à distance d’un repas: manger des féculents afin d’éviter d’avoir une deuxième fringale peu de temps après.
    • Si elle se manifeste proche d’un repas: des aliments faciles à digérer comme des yaourts, des comportes ou des fruits seront à privilégier.

Et si je ne ressens pas de la fringale mais que je ressens du grignotage, que dois-je faire ?

Le grignotage peut ne pas avoir  pour seule cause un manque de carburant.

Alors, pourquoi grignote-t-on ?

Les causes sont diverses et variées : stress, fatigue, gourmandise, besoin de réconfort…lors du grignotage, c’est souvent la « tête » qui a envie, plus que le « ventre ». En effet, on peut remarquer que le grignotage à souvent lieu pour combler un vide affectif ou tout simplement pour « se vider l’esprit ». Pour faire simple, c’est un besoin de réconfort pas l’alimentation qui se met en place. Dans ce cas-là, la seule approche nutritionnelle ne sera pas suffisante. Une approche psychologique ou comportementale sera à envisager pour enfin, réussir à être maître de ses envies.

En attendant, il est toujours possible de boire un grand verre d’eau ou croquer une pomme et de s’occuper l’esprit en téléphonant à un(e) ami(e), en sortant faire une balade ou encore en s’occupant des tâches ménagères pour espérer faire passer l’envie de grignoter.

Conclusion

En conclusion, il est important de gérer les fringales et les grignotages, car très souvent ils sont responsables de la prise de poids et il est difficile de perdre efficacement du poids si on n’arrive pas à les contrôler.

Ceci est la photo de présentation du bilan gratuit minceur de MethodCO.
PARTAGER